Outils pour utilisateurs

Outils du site


regleordeveloppeurwindev1gds

Règle d'or : Utiliser le GDS

(ou un autre gestionnaire de source)

tl;dr

Quand vous codez, je vous conseille d'utiliser un gestionnaire de source. Les avantages que vous pouvez en tirer :

  • le travail en équipe ;
  • le travail à distance ;
  • un historique pour savoir qui a fait quoi et pourquoi ;
  • une sauvegarde de votre projet ;
  • un outil qui permet d'éviter certains codes mort.

Tous ces éléments permettent de diminuer la peur et le stress du développeur.

Un gestionnaire de source, qu'est-ce que c'est ?

Wikipedia le définit ainsi :

Un logiciel de gestion de versions (ou VCS en anglais, pour version control system) est un logiciel qui permet de stocker un ensemble de fichiers en conservant la chronologie de toutes les modifications qui ont été effectuées dessus. Il permet notamment de retrouver les différentes versions d'un lot de fichiers connexes.

Pour résumer, le gestionnaire de source permet de pouvoir revenir à un état précis de votre projet à tout moment.

Il est possible d'utiliser n'importe quel gestionnaire de source pour un développeur WinDev®, mais certaines contraintes s'appliquent ce qui rend la tâche compliquée. La solution la plus simple est d'utiliser l'outil fourni par PCSoft®. Il s'appelle tout simplement GDS (Gestionnaire De Source).

Le GDS, l'outil incontournable du développeur WinDev

Vous présenter le GDS en détail nécessiterait un ou plusieurs articles.

Dans l'immédiat, je vous invite simplement à lire la page dédiée au GDS dans la documentation PCSoft : Le gestionnaire de sources

Il faut tout de même noter que le fonctionnement du GDS de PCSoft est différent des autres gestionnaires de source du marché (git, mercurial, tortoise, svn, etc…)

L'installation d'un GDS n'est pas simple (pas trop compliquée non plus), mais vous pouvez utiliser le GDS Drive proposé par PCSoft qui fonctionne plutôt bien. Pour plus de détail, vous pouvez consulter la page GDS Drive.

Les avantages d'utiliser le GDS (ou un autre gestionnaire de source)

Le travail en équipe

Le travail en équipe est facilité. Sans cet outil, il est très compliqué de travailler à plusieurs sur un même projet. La plus grande contrainte étant que l'on ne peut pas modifier en même temps un même fichier (fenêtre, collection de procedures, classes, etc…).

Le GDS permet de passer outre cette contrainte. Si deux personnes travaillent en même temps sur le même fichier, un outil permettra par la suite de fusionner les deux modifications.

Le travail à distance

Lorsqu'on n'utilise pas le gestionnaire de sources, les fichiers sont présents dans un répertoire. Il devient alors compliqué de travailler sur un autre poste ou dans un autre lieu. Il faut être en permanence connecté au réseau local et utiliser des disques réseaux.

Le GDS permet de s'affranchir de cela et de travailler sur plusieurs postes différents. En effet, les sources sont stockées dans un répertoire local de la machine. Pour les récupérer, on passe simplement par le réseau. Si l'adresse IP et le port du GDS sont accessibles, on peut l'utiliser de n'importe où, y compris par Internet.

Il est aussi possible de travailler en mode nomade depuis un ordinateur portable, de travailler sur son projet sans avoir de connexion au réseau et de tout réintégrer quand on a de nouveau accès au réseau.

Historique du code

Bien utilisé, le GDS permet de savoir qui a fait quoi, quand et pourquoi.

En effet, chaque modification est historisée et cet historique est facilement consultable. On peut aussi comparer le code actuel à un code historisé. On voit ainsi facilement les modifications qui ont été faîtes.

Pour avoir un historique de qualité, il faut essayer de respecter quelques règles :

  • mettre un commentaire explicatif lorsqu'on réintègre son code ;
  • extraire et réintégrer au bon moment. Il faut essayer de réintégrer les fichiers chaque fois que l'on a fini le travail en cours (ajout d'une fonctionnalité, correction d'un bug, etc…) ;
  • ne faire qu'une seule chose à la fois. Cette règle vient en complément de la précédente. Essayez de n'avoir qu'une seule tâche à la fois. Soit vous ajoutez une (et une seule) fonctionnalité, soit vous corrigez un (et un seul) bug.

Sauvegarde de projet

Tous les projets qui sont stockés sur le GDS sont sauvegardés à plusieurs endroits :

  • sur le serveur du GDS ;
  • sur chaque poste qui travaille sur le projet.

Bien entendu, l'historique des sources est stocké sur le serveur. Perdre le serveur reviendra à perdre tout l'historique. De même, le projet sur les postes peuvent ne pas être à jour. Ne vous laissez pas surprendre !

Suppression du code mort

Le GDS permet de supprimer toutes sortes de code mort.

J'ai vu beaucoup de projet où les développeurs laissaient du code en commentaire, au cas où… En regardant la date de ces commentaires, on se rend compte qu'ils ont plusieurs années. Ils sont laissés à l'abandon et commencent à “moisir”. Aucun développeur n'ose les enlever, au cas où…

Avec le GDS, vous n'avez plus cette peur. Vous pouvez supprimer ces commentaires. Au cas où vous en auriez besoin (et soyons honnête, c'est jamais), le GDS se fera un plaisir de vous restituer le code en quelques clics.

Le GDS vous permet de modifier votre code et de revenir à l'état précédent si vous constatez un bug.

Conclusion

Le GDS (ou tout autre gestionnaire de source) est vraiment indispensable pour un développeur. Il enlève beaucoup de “peurs”.

En l'utilisant correctement, vous n'aurez plus peur :

  • pour vos sauvegardes ;
  • de travailler à plusieurs sur un même projet ;
  • de supprimer et d'améliorer votre code.

Car le GDS est le gardien de la mémoire de votre projet.

N'hésitez plus, lorsque vous démarrez un nouveau projet, vous le mettez dans le GDS.

regleordeveloppeurwindev1gds.txt · Dernière modification: 2019/09/17 09:37 par root